Père et papa
Pendant de nombreuses années je n'ai vu mes enfants que quelques minutes par mois, quelques semaines par an, quelques mois en tout durant toute leur enfance.

Il leur a manqué ce que tout le monde appelle un père, celui qu'ils appelaient papa, ce que je pensais être pour eux du fond de mon coeur.

Leur mère désirait s'en occuper seule, elle voulait tout faire elle-même sans jamais me demander mon avis.

Les décisions de l'institution judiciaire allaient dans son sens. "Monsieur n'aura pas les enfants à charge, Madame en aura la pleine responsabilité à son domicile."

Ainsi leur éducation s'est pratiquement faite sans moi. Je ne les voyais et m'en chargeais que lors des vacances, lorsqu'ils n'avaient plus à rien à faire d'autre que s'amuser, sortir de la routine et du train train quotidien école maison de la maman.

Durant toute leur enfance, ils ont ressenti l'injustice, la tension continuelle de devoir attendre la majorité pour enfin libérer leurs sentiments d'affection à mon égard.

Leur mère leur a inculqué ce que j'aurais personnellement reproché très sévèrement si j'avais eu mon mot à dire. Je risquais le conflit aggravé dans les procédures.

Le respect de l'autorité.
Ils ne respectent pas l'autorité. Ils s'en moquent. Ils n'écoutent que leurs impulsions et se réfugient derrière des justifications que l'on trouve dans les paroles de tous les enfants : "Je fais comme j'ai envie".

On n'écoute plus maman, on discute tout le temps ce que peut vouloir dire papa, on fait comme on a envie. On nous a bouzillé notre enfance, alors maintenant on fait comme on a besoin de le faire.

Au bilan, je pense que les lois et les institutions, au nom de l'intérêt des enfants, ont forgé le contraire de ce qui était promis au départ.

J'ai été mis sur la touche. Leur mère a été sur-responsabilisée au délà de ses possibilités. Les enfants sont devenus des personnes agréables, mais qui ne se trouvent bien nulle part dans la société. Rien ne leur convient jamais totalement.

Je remercie l'association qui m'a épaulé durant des années, et me permet aujourd'hui de publier mon petit mot et témoignage de père divorcé des années 80.


Sites recommandés

http://www.mediation-familiale.com
http://mediation.familiale.ifrance.com
http://monsite.orange.fr/mediations
http://monsite.orange.fr/dejudiciarisation
http://reseau.parental.free.fr/
http://dejudiciarisation.free.fr/
 

 

Mediation

Liens

Photographies

Ecrivez-nous :
cpr.sud@wanadoo.fr
père et papa
03/01/08

visites